trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Ligue Magnus : Amiens (Les Gothiques)
« Que le championnat marque une pause jusqu’à mi-décembre »
 
Patrick Letellier, le président des Gothiques d’Amiens, espère que la réunion avec le ministère des Sports mardi, permettra de mettre le championnat en stand-by et de bénéficier des mesures de chômage partiel.
 
Le coliseum d'Amiens, Hockey Hebdo Christophe Verkest le 07/11/2020 à 17:38
Si ce n’est pas la réunion de la dernière chance, ça y ressemble un peu. Mardi 10 novembre, les dirigeants de la Fédération française de hockey sur glace ont rendez-vous au ministère des Sports pour définir le mode du fonctionnement de la discipline durant la période de confinement.
Un moment décisif notamment pour les clubs professionnels et, en particulier, ceux de ligue Magnus dont les présidents se réuniront à l’issue de cette entrevue.
 
« A Amiens, notre position, explique le président des Gothiques Patrick Letellier, c’est que le championnat marque une pause d’un mois et demi avec une reprise au moment des fêtes de fin d’année, généralement favorable en termes de billetterie. Et ensuite d’aménager le calendrier jusqu’à fin avril en partant du principe qu’il n’y aura pas de championnats du monde cette année ». Cette pause devra évidemment s’accompagner de la possibilité de bénéficier du dispositif de chômage partiel. « Au moins jusqu’à début décembre, poursuit Patrick Letellier, pour que les joueurs disposent d’une quinzaine de jours pour reprendre l’entraînement avant la reprise ».
 
Pour le président d’Amiens, c’est la seule solution viable aujourd’hui : « Ce n’est pas que l’on ne veuille pas jouer à huis clos pour embêter le monde, c’est simplement que l’on ne peut pas ».
 
Une réalité que visiblement les fonctionnaires du ministère des Sports ont un peu de mal à saisir. Tous les sports professionnels - loin s’en faut - ne vivent pas essentiellement, comme le football, des droits télé et des revenus publicitaires qui en découlent. Et pour ceux-là, les rentrées financières liées à la billetterie sont vitales.
 
Toutefois, la réflexion semble faire son chemin et le président amiénois a bon espoir de voir aboutir ces négociations. « On devrait pouvoir aussi bénéficier d’une annulation des charges et d’une aide sur la billetterie. Même si ce dernier point, en termes de chiffres, reste très aléatoire. Clairement aujourd’hui, le problème est surtout économique. Sur le plan sportif, tous les clubs ont été confrontés à un moment ou un autre au Covid et on est donc plutôt sur un pied d’égalité. Par contre sur le plan financier, le problème c’est de réussir, au mieux, à ne pas perdre d’argent. Mais il faut qu’une décision soit prise rapidement parce qu’aujourd’hui tous les clubs sont partis pour finir dans le rouge ».
 
 
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...