trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey Loisir
Du Loisir à la D4 ?
 
Avec toujours plus de joueurs, le championnat loisir se développe à bon train et adapte sa formule en fonction d’une évolution qui mérite qu’on s’y arrête.
 
HH, Hockey Hebdo Joris Goulenok le 28/03/2012 à 22:24

Photo hockey Hockey Loisir - Hockey Loisir - Du Loisir à la D4 ?
Photographe L.J.B
Le Trophée Fédéral Loisir
offre un profil un peu particulier. En effet, les joueurs débutants côtoient d’anciens pensionnaires de D2, D1, voire pour certains de ligue Magnus.

Un championnat où le plaisir de jouer des uns n’est pas toujours en adéquation avec l’envie d’apprendre des autres et on peut véritablement parler, comme le dit la formule, d’un championnat à deux vitesses.

Quand les meilleures formations peuvent rivaliser avec certaines D3, on observe que les plus humbles prennent parfois la forme d’équipes mixtes composées de débutants. Dans ce contexte, certains scores ont pu, par le passé, s’avérer lourds et dénués d’intérêt, mais les efforts et les réflexions ont été orientés dans le but d’atténuer ce constat, plus particulièrement en Île de France.

Jusqu’à aujourd’hui dans la région parisienne, 15 équipes réparties en deux poules de même niveau se disputaient les places qualificatives pour les playoffs. On assistait alors régulièrement à des scores à deux chiffres dépassant parfois même l’absurde, limite des vingt buts. Désormais, le championnat se divise en deux poules de niveau baptisées Ligue 1 et Ligue 2. Une formule qui, derrière une apparente simplicité, s’avère offrir à chaque équipe et chaque joueur un intérêt sportif nouveau et rafraîchissant.

En effet, les équipes de bas de tableau de ligue 2, ne sont plus aujourd’hui condamnées à ne disputer qu’un ou deux matches équilibrés par saison et chaque partie offre désormais une véritable chance de victoire. Une dynamique qui, cela va de soi, est la même dans la division supérieure où, les résultats en attestent, les leaders ne sont pas à l’abri d’être mis en difficulté, voire battus par les prétendus plus modestes.

D’autre part, le système de montée/descente offre à chacun un challenge sportif digne de ce nom, à travers lequel se dessine une hiérarchie plus claire et des repères de progression statistiquement identifiables. A l’approche des playoffs, le bilan est donc positif et peut-être significatif de la progression du hockey hexagonal sans compter les perspectives qu’il permet d’entrevoir.

Photo hockey Hockey Loisir - Hockey Loisir - Du Loisir à la D4 ?
Photographe L.J.B
Bien évidemment, la région parisienne offre un contexte à part. Une population plus nombreuse, plus de clubs et donc plus d’infrastructures pour accueillir un hockey loisir dynamique. Mais le fait est que, les clubs voient leur nombre de licenciés loisir augmenter. Caen dispose aujourd’hui de deux équipes, à l’instar des Français Volants qui regroupent pas loin de 80 inscrits dans la catégorie.
 
A Paris, deux appellations distinctes sont ainsi naturellement en train de naître pour désigner la même compétition, à savoir  les loisirs et la D4 dans lesquels chaque équipe a des objectifs qui lui sont propres, bien qu’elles disputent le même championnat.

Au regard de ces évolutions naturelles, on est en droit de se poser la question de savoir si justement, la D4 n’est pas en train de naître ?
Une division au sein de laquelle, le niveau augmente et le titre est suffisamment convoité pour offrir des matches de belle facture, bien loin de l’image préconçue que l’on peut avoir du hockey loisir. On sait aujourd’hui qu'Amiens, Caen et Paris font office de favoris et bien avisé celui qui sera capable de dire qui l’emportera cette année, et encore sans compter sur les outsiders comme Meudon qui, la saison dernière, a largement contesté la domination de ce « Big 3 » lors de la finale d’Albertville.
On peut même se demander si, en avril, les demi-finales ne nous réservent pas une élimination surprise… La route vers le titre loisir est piégeuse, et même les joueurs au passé le plus significatif, doivent ferrailler pour tirer leur épingle du jeu, un constat qui en dit long sur le véritable niveau des meilleures équipes.

 Finalement, le niveau et l’enjeu augmentant, cette D4 embryonnaire ne serait-elle pas une vraie alternative pour beaucoup de joueurs contraints à l’arrêt ou à la fuite vers le roller en fin de junior ou de carrière ?
D’autre part, n’offrirait-elle pas une vrai perspective, un vrai objectif pour les joueurs ayant commencé sur le tard ? Et même si les infrastructures manquent, que les capacités d’accueil des clubs sont limitées, à terme, cette division ne manquerait-elle pas au hockey français ?

Peut-être que l’heure est venue pour les clubs de revoir leur vision du hockey loisir qui n’est certes pas une catégorie à potentiel en termes de formation mais un véritable bassin de licenciés pour la fédération et le hockey français.
Nous sommes tous conscients que les infrastructures sont le plus gros problème en France et que les capacités d’accueil et le temps de glace à offrir manquent aux clubs. Néanmoins, le débat est ouvert car le hockey loisir se porte à merveille.

J.G

 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Réactions sur l'article
 
Sylvain73 a écritle 16/11/2014 à 23:11  
En effet, je pense que le "sans charge" est attractif pour les joueurs amateurs qui aiment le hockey, pour certains qui ont même un très bon niveau, mais qui ne veulent plus reprendre le boulot le lundi avec des bleus ou des bosses!
patoun a écritle 01/10/2014 à 14:28  
Bonjour,

En Ile de France, nous avons maintenant 3 ligue de niveau, je pense que c'est une bonne idée.

Maintenant, malgré le fait d'avoir 3 ligues de niveau, il y a quand meme Meudon et Francais Volants largement au dessus.
Le niveau de ces 2 equipes s'apparente plus a de la D3 et en Finale ils ont perdu contre des equipes qui s'apparentait a de la D2.

Faut se poser la question pourquoi des joueurs niveau D2 ou D3 jouent en trophée, je pense que le sans charge, moins d'entrainements, moins de deplacement sont en partie la raison.

En tout cas le Senior Loisir augmente, le nom bre de patinoire n'augmente pas, du coup ca pose un probleme de glace

Patoun
Sylvain73 a écritle 24/09/2014 à 11:48  
Tout à fait d'accord avec Gothique.

Pour continuer le développement, il faudrait créer un échelon supplémentaire plus accessible pour avoir plus d'équipes et des poules géographiques pour limiter les frais.

Le problème c'est pas qu'il n'y a pas assez de club ou de patinoire, c'est que la D3 est un championnat très difficile d'accès pour une équipe qui démarre de 0 ou qui arrive de loisir, en raison du niveau de jeu et du budget de déplacements.

Ne tirons pas l'ensemble des championnats vers le bas: créons un échelon supplémentaire pour laisser la D3 et la D2 continuer à se renforcer et se stabiliser.
Un échelon supplémentaire, en particulier si il est très régional, permettra en plus à de nombreux club de construire une équipe réserve pour leurs jeunes sans avoir à supporter les frais de déplacement de la D3 actuelle, et sans risquer de prendre des volé contre des équipes ambitieuses de plus en plus nombreuse en D3 (ce qui est une très bonne chose, mais rend la tâche difficile pour une équipe qui débute).
gothique a écritle 22/07/2014 à 15:55  
Pour ma pars je pense que la création d'une vrai D4 serai vraiment bénéfique, car quand on vois la différence de niveau entre certaines équipes (Caen; Amiens, et les volants survole le championnat) , on peux se poser la questions de faire une D4 ou alors que la D3 soit plus facilement accessible pour les clubs ( je parle bien sure de l'aspect financier de la D3) , pourquoi pas s'organiser géographiquement afin de limiter les gros déplacement qui coute une fortune! Pour notre pars ( AMIENS ) nous sommes beaucoup a vouloir monter une D3 mais il nous faudrait une organisation simplifier pour ça...
Pour finir se faire plaisir oui mais quand on a besoin de deux feuille de match pour inscrire nos but, on ne se fait pas plaisir... autrement dis pour certaines équipes 2 ou 3 match dans la saisons sont intéressants généralement en finale...
SVP faites quelque chose D4?? D3??
Un vrai championnat svp avec des niveaux cohérents... ;)
Jean-Louis Colin a écritle 02/02/2013 à 05:52  
Tb discussion mais en effet la difficulté principale est le manque d'heures de glace et donc de patinoires ... avec des gradins suffisants pour attirer du public et donc de l'audience/ambiance/sponsors/supporters et donc les moyens financiers ceci qq soit le niveau des matchs et les divisions.

A la retraite dans le Limousin, à 61 ans j'ai repris le hockey après 36 ans d'arrêt (pour raisons professionnelles) et uniquement parce que Limoges Asppt avait une section Loisirs. Je suis un ex chamoniard exilé à Paris pour mon job et un palmares de 10 titres de champion de france toutes categories dans les annees 60-70.

Matchs ou pas, D4 ou D5, je pense que l'essentiel est le plaisir que procure notre sport "d'equipe" dès lors qu'une section Loisir puisse perdurer, ce qui ne semble pas etre facile dans toutes les villes/clubs.

Les jeunes "poussent" et sont de plus en plus nombreux ce qui est tant mieux mais implique + d'heures de glace à trouver pour eux. Les Loisirs se trouvent relegués à des heures tardives donc pas facile pour tous en fonction du job.


En fait, n'oublions pas que "Les loisirs" à mon sens sont un"patchwork" d'anciens ou nouveaux joueurs + ou - jeunes, expérimentés (ne pouvant pas ou plus jouer en équipes Dx ou Ux pour raisons diverses) ou débutants H/F (souvent parents de jeunes ou etudiants "delocalises" de leur club d origine).

En résumé, si les villes ou clubs ou une régions disposent d'un grand potentiel de joueurs de niveau LM à D3 + U22 mais "non selectionnables" car pris par leur job ou trop nombreux ou de niveau insuffisant pour rester en equipe premiere ou II, il faudra un jour creer une vraie D4, ou reorganiser les poules D3. Mais surtout svp "conserver" les sections Loisirs dans les clubs... car c'est le plaisir qui rime avec loisir, avec ou sans compet.

La promo. du Hockey sur Glace en France doit être faite par tous quelque soit les niveaux et les ages ("glaçons" rime aussi avec "croutons". Lol.
astérix84 a écritle 16/11/2012 à 18:00  
bon résonement loisirs,,, vu les étages de division alors c' pour quand une division loisirs vérérans.....!!!
Sylvain73 a écritle 21/05/2012 à 15:12  
J'ai simplement fait remarquer que le fait de créer un vrai Championnat D4 de la part de la fédé, dans les conditions d'un vrai championnat (contacts, règles, monté/descente avec la D3) n’empêchait en rien les équipes qui le souhaitent de rester dans une configuration purement loisir et d'organiser un championnat pour la loisir.
Donc je ne comprends pas les critiques que j'ai pu lire à l'encontre d'un tel projet.

Ce sont 2 choses différentes mais qui ont toutes les 2 été abordé dans ce post.

Comme je joue en D3, je parle de ce que je connais, et je pense qu'à terme il serait important que ce championnat se structure d'avantage, et qu'il soit créé un échelon supplémentaire pour les équipes qui souhaitent faire de la compétition mais qui ne suivent pas encore le niveau ou le budget montant en D3.
En fait la seule question est le nombre d'équipe souhaitant jouer en championnat.
Si il y a beaucoup d'équipes en D3, et avec des écarts de niveau significatifs, il est logique de faire une division supplémentaire.

Pour la loisir, j'ai toujours pensé que le principal était de jouer pour se faire plaisir, quel que soit son niveau.
Pourquoi pas un championnat pour ceux qui aiment avoir un classement et un enjeux, mais dans ce cas là il faut accepter qu'il y ai des équipes plus fortes que d'autres et différentes "divisions" si les écarts sont trop important entre certaines équipes...
coach 14 a écritle 10/05/2012 à 17:47  
Bonjour,
Content de voir que la loisir / D4 ou comme vous voulez l'appeler vous déchaine à ce point. Pour ma part j'ai du faire toutes les catégories de la D2 à la loisir, forcer de constater que les attentes des joueurs, leur engagement, leur forme physique peut varier d'un joueur à l'autre.
De mon point de vue personnel tous ce que vous pouvez raconter les uns les autres est lié d'une manière plus intime que je l'ai vu exprimé sur ce poste.
1°) comme dit précédemment les joueurs qui évolue dans cette catégorie le font pour prendre du plaisir avant tout! Et c'est bien ce qui nous motive tous enfin j'espère d'une manière ou d'une autre (bien entendu il y a des scores qui frôlent le ridicule, mais quant on regarde les évolutions de ces équipes au fil des saisons c'est plutôt encourageant et puis des piquettes sa remet les idées en place et c’est comme ça qu’on apprend)
2°) nous avons tous pour la plupart d'entre nous un travail qui peut nous prendre du temps et par conséquent ne nous permets pas de jouer dans une division sup. nécessitant des sacrifices dans nos emploi du temps
2° bis) pour d'autre c'est tout simplement une question de physique on a plus 20 ans et on ne peut plus galoper comme avant (j’en fais partie)
3°) ne pas oublier également car trop vite écarter du débat pour moi le fait que les charges ne soient pas autorisées, c’est un élément crucial de la D4 pour permettre à tous de s’exprimer (je pense au débutant se retrouvant face à un ex Magnus par exemple). Ce qui me va bien entre autre même si je ne suis pas un débutant je ne peux pas me permettre de louper 1 journée de boulot à cause d’une entorse ou autre.
4°) Je suis bien d’accord sur le fait que la fédé demande bcp trop pour les frais d’engagement des équipes afin d’avoir un championnat structuré. 700€ c bcp trop cher, n’oublions pas que les loisirs ou D4 sont la dernière roue du carrosse dans tous les clubs. Effectivement nous sommes un grand nombre de licenciés dans les clubs mais nous ne sommes pas le vivier du club sur lequel il peut parier comme sur les catégories mineur.
Pour mon cas perso nous aurions bien voulu monter une équipe de D3 (le niveau n’est pas bien loin de celui de notre équipe) mais le cout de l’inscription pour le club, ainsi que les contraintes (décrites plus haut) en ont freiné plus d’un, De plus il faut des créneaux de glace que nous n’avons pas
5°) Effectivement il manque des lieux pour pratiquer le hockey en France, cruellement même et ça on n’y peu rien (même en gagnant au loto ç a ne suffira pas)
Par contre il ne faut pas oublier une chose la D4 c’est un esprit avant tout, une bande de potes qui se retrouvent pour jouer ensemble, cracher ces poumons des fois, mais qu’est ce que c’est bon de ce donner à 100% pour ton équipe quelque soit ton niveau.
La 1ére règle de la D4 : Le plaisir, c’est pour ça que l’on joue ! Passer des bons moments sur la glace et en dehors se remémorant les souvenirs du passé
Et puis pour certain d’entre nous c’est aussi un moyen de se retrouver avec son fils ou sa fille à ces cotés (je m’adresse aux anciens).
Pour finir nous avons tous notre lot de contraintes qui fait que nous jouions dans cette catégorie (niveau, disponibilité, engagment du club, etc…) je n’ai pas de solution miracle à votre débat, moi je joue pour le plaisir avant tout, je vais pas me faire drafter en NHL, des trophées j’en ai plein les cartons et des souvenirs plein la tête et ce qui me plait le plus plaisir c’est de me retrouver avec mes potes sur la glace.
Et vous ? Vous jouer pour quoi ?
Alors créer une D4 antichambre de la D3 antichambre de la D2…. Je ne sais pas si c’est le vrai débat.
Par contre trouver une solution pour avoir plus de matchs dans l’année ça c’est un bon débat. Il y a bcp plus de patinoires qu’on ne le pense même si ceux ne sont pas des 56x26 et il y a peut être un coup à jouer en proposant un championnat mixte (avec 1 5c5 sur des 56x26 ou + et un 4C4 sur des surfaces plus petites) mélangeant toutes les équipes adaptant les règles en fonction des surfaces !
Désolé pour la longueur de ce message mais il y a bcp à dire sur ce sujet
jaws a écritle 21/04/2012 à 10:52  
Bonjour à vous;
je suis joueur dans une des equipes de L2 d4 (1er du groupe) je trouve que votre débat est tres bien et je felicite le groupe de hockey hebdo de faire des articles sur les loisirs.
Pendant tres longtemps les loisirs étaient l' ombre du hockey sur glace dans beaucoup de club.
Ce que l on a aussi oublier,c que cette catégorie amene un budget au club ENORME!!!!
Et je remerçie encore une fois hockey hebdo de ne pas nous laissé de coté car aujourd'huit on à un beau championnat et c bien de l ecrire et de le médiatisé.
Sylvain73 a écritle 20/04/2012 à 09:44  
Très intéressant cet article, et les commentaires étalements.

Je suis assez surpris de constater l'opposition à la création d'une D4.
Je pense que cela vient de l'interprétation de l'article: ce n'est pas parce qu'une D4 est crée que toutes les équipes loisirs seront contraintes d'y accéder!

Même avec la création d'une division supplémentaire, j'ose espéré que les clubs qui le souhaitent (ou qui ne souhaitent pas payer la transfert compétition à tous leurs étrangers) pourront rester en loisir!

Je comprends que les joueurs loisirs s’inquiètent de leur avenir, mais il faut aussi se placer d'un point de vu sportif et fédéral.
Le niveau de toutes les divisions augmente d'année en année, notamment en D2 et en D3 dans lesquelles mon club évolue.

WayneG a bien décrit ce qui se passerait dans cette D4:
-2 arbitres de league (aujourd'hui 1 seul et encore pas toujours et beaucoup d'equipes ralent pour son paiement)
-la fin des dérogations sur le nombre reduit autorisé de joueurs en match et la présence obligatoire d'un coach
-la fin des licences "gratuites" pour les etrangers en Trophée (légion dans certaines equipes parisennes!! j'en suis!)
-l'invasion des matchs par des juniors et cireurs de bancs des divisions supérieures...
-la fin du "gentlemen agreement" sur l'absence de charges en Trophée (règle non ecrite, mais respectée)
-la mise en place de règles de montée/descente avec la D3
-l'arrivée dans cette catégorie des équipes "premières" des nouveaux clubs ou des clubs sanctionnés... genre Tours ou Anglet à certaines époques!!!

et alors? c'est déjà le cas en D3 et c'est comme ça, quel problème supplémentaire se poserait si ça se passe en D4?
à chacun après de choisir de rester en loisir ou de s'engager en D4.

Mais pour que le niveau global des championnat continue d'augmenter, et que justement la ligue magnus progresse et que nos joueur EDF y joue un peu plus au lieu de chercher du niveau de jeu à l'étranger, il faut que tous les championnats progressent et inévitablement ça passera par un échelon supplémentaire pour que la D3 devienne un vrai championnat, du niveau de la D2 d'il y a quelques années (c'est déjà largement le cas dans le haut du tableau) et que la D4 joue le rôle de la D3 actuelle...
Ainsi, la D2 continuera de progresser, ainsi que la D1 et la Magnus.
Vous avez déjà également cité un autre argument dans ce sens: avec de nouvelles patinoires et nouveau clubs qui apparaissent et qui souhaitent légitimement avoir une équipe première en compétition, rien n'est plus logique que la création d'une division, plutôt que de tout entasser en D3.
Situez vous du point de vu d'un club qui se crée aujourd'hui, voyez les résultats en championnat D3, il y aussi des scores fleuves.
Pourquoi? parce qu'en D3 il y a 2 vitesses: les clubs qui veulent monter en D2 pour avoir un vrai championnat et qui se renforcent d'année en année, et les clubs qui veulent de la compétition mais n'arrivent pas forcément à suivre le rythme et le budget.
Du coté de la D2, dans l'esprit de tous, descendre en D3 c'est la mort de la compétition car justement le championnat n'est pas médiatisable auprès des collectivités locales et du public car les score sont parfois invraisemblables, qu'il n'y a pas assez de matchs pour fidéliser, et qu'en effet, c'est la division "fourre tout".

C'est peut être pas pour tout de suite, mais ça arrivera: une progression de la D3 vers un championnat plus relevé, et la création d'un 5e échelon.

C'est très curieux cette opposition idéologique à ce qui est fédéral: quel que soit le nombre de division en championnat, il sera toujours possible d'exercer en loisir!
Que les joueurs qui aiment la loisir ne s’inquiètent pas, la D4 ne la fera pas disparaitre, puisqu'il y aura toujours des joueurs qui préfèrent ne pas s'engager en championnat et jouer juste pour le plaisir (et heureusement!)

Au fait un petit commentaire sur le raisonnement par l'absurde de wayneg concernant les ligues en idf:
vous critiquez le système de monté/décente entre les 2, mais dans le même article, vous reprochez que les meilleurs équipes de ligues 2 sont meilleurs que les moins bonne de ligue 1: c'est justement l'objectif d'un système de monté/décente de pouvoir ajuster la répartition pour que les meilleurs se retrouvent en ligue 1 et les plus modeste en ligue 2...
WayneG a écritle 07/04/2012 à 23:30  
Ah AH Ahhhhhhhhhh!!
Notre equipe premiere est en Magnus!
Crois tu que notre club va payer x fois 1700 euros pour que l'on joue en D3?
caribouboubou a écritle 06/04/2012 à 22:51  
Wayneg se permet de critiquer et de se placer au dessus des autres equipes de "D4". Mais il me semble qu il y a 2 ou 3ans vous etiez exactement dans la meme situation que ces fameuses equipes de fond de classment de ligue1. La chance que vous abez eu c est que votre equipe 1ere accède a la D2, et par conséquent vous avez recuperé les anciens joueurs de D3 dont on ne voulait pas en D2 + une légion d etrangers. Au lieu de vous faire "mousser" en loisirs,faites comme Dammarie et montez une D3. Ah non pardon vous ne pourrez plus mettre des corrections comme vous le faites aujourdhui.
patrice vincens a écritle 30/03/2012 à 13:06  
Quelle que soit la formule employée, il y aura toujours des écarts entre les équipes, et des premiers et des derniers ! Je lisais que dans une autre fédé, on se plaignait de la multiplication des catégories et de la dispersion engendrée. C'est le cas du hockey qui doit impérativement restructurer ses compétitions seniors et faire correspondre le plus possible les limites de ses divisions avec celles de la réalité du terrain, ce qui n'est pas totalement le cas actuellement. Il faut savoir aussi qu'après une restructuration, il faut 2 à 3 ans avant d'atteindre un certain équilibre et que les choses rentrent dans l'ordre.
Enfin, pour en revenir au loisir, il est dommage que dans la situation actuelle, trop de petits clubs restent à l'écart de toute "compétition", y compris le Challenge 100% loisir (que font Bourgueil, Romorantin, Issoudun, Super-Besse, Lanester, St Brieuc, Troyes, Auxerre, Font-Romeu, etc
WayneG a écritle 29/03/2012 à 14:16  
Des commentaires qui sentent le vécu!!!
Oui, il y a plusieurs niveaux aussi en loisir!
mais ne parlons pas de D4 ou de championnat!
Maintenons un Trophée national avec une premiere phase régionale
Supprimons cette "verrue" de ligue 2" qui ne rime à rien... d'ailleurs regarder les derniers de IDF1 sont autant à la peine qu'avant! et les premiers de l'IDF2 dominent très largement leur poule en continuant de mettre des raclées aux plus faibles de leur poule!
les 2 meilleurs de IDF2 sont certainement +fort que les 4eme et 5eme de IDF qui seront qualifiés pour les finales???§!!!!??? pourquoi qualifier 5 equipes/7 en IDF??? c'est très déséquilbré par rapport aux autres régions! et quelle motivation pour les joueurs de cette poule!! le seul petit challenge c'est entre le 4, 5 et 6eme de savoir qui sera éliminé!
ENfin sur le challenge, je ne connais pas du tout... mais si c'est faire de l'amical en matchs ou tournois ca ce fait tout seul depuis toujours Non? il existe des "coupes" en normandie, en auvergne et surtout dans les alpes depuis bien longtemps.

Beaucoup de choses interesantes et intelligentes dans le post de philippe... il faut recentrer, concentrer le hockey francais... pas le disperser! mais ce n'est pas le sujet ici
Autant d'équipes en IDF mais toutes à la peine! Ces magnus et D1 dont on se plaint du nombre d'etrangers!! mais une équipe de France dont 14 titulaires jouent à l'etranger!!! et les autres sont des naturalisés! Y'a peut etre la comme un problème????
Ant1 a écritle 29/03/2012 à 13:32  
Rhoo lo lo, quand je revois nos scores (Caen B), on s'était quand même pris des sacrées branlées :D
- garder le sourire, c'est important -
Ant1 a écritle 29/03/2012 à 13:28  
Comme c'est répété plusieurs fois dans l'article, l'obstacle principal est le manque de disponibilité des patinoires pour bien des clubs.
Depuis que je suis arrivé à Grenoble, il y a 2 saisons, on a eu 1 créneau un dimanche, avec une notification 2 jours avant. Impossible dans ces conditions d'espérer participer à un championnat, quel qu'il soit.
A Caen, où j'étais avant, c'était un peu moins compliqué, mais quand même assez aléatoire : la plupart de nos matches à domicile étaient organisé en fin de saison (une fois que toutes les autres catégories avaient terminé leur championnat).
J'envie assez les sections loisirs que leur club laisse participer à un championnat..... [Long soupir rêveur]
En tous cas : dans un monde idéal, avec les créneaux nécessaires, et donc des équipes en nombre suffisant, le fait de diviser en groupe de niveaux est bien entendu une bonne solution.
Une approche intermédiaire, qui était celle appliquée il y a encore quelques saisons dans le Championnat de "Normandie", c'est deux phases distinctes : "Automne" par groupes géographiques, "Printemps" poule Haute, poule Basse, permet d'optimiser les déplacements dans un premier temps, de bâtir une hiérarchie (forcément mouvante à ce niveau) chaque année, et de laisser les équipes de niveau comparable s'expliquer entre elles dans la 2ème phase. Alors oui, ça laisse quelques matches avec des scores fleuves, mais ça me semble assez inévitable dans ce contexte.
Juste pour l'exemple : voilà ce que ça donnait en 2009-2010 : http://ok.loisirs.normandie.free.fr/index.php?option=com_custompage&view=custompage&Itemid=20
Enfin, je suis d'accord avec WayneG : Il ne faut pas connecter "sportivement" le ou les championnats Loisir à la D3 : on ne s'impose pas les mêmes contraintes, et on n'applique pas tout à fait les mêmes règles - il vaut mieux, pour l'intégrité physique des pratiquants - que cela reste ainsi.
patrice vincens a écritle 29/03/2012 à 11:18  
Cet article a le mérite de présenter l'évolution du hockey-loisir et les mesures prises cette saison en IdF. Le Trophée a compté jusqu'à 58 équipes (en 2008/09) contre 35 cette saison. Cette baisse est due aux contraintes imposées par la fédé (frais d'engagement, etc ...), à la création du Challenge dont on n'arrive pas à connaître le nombre exact d'équipes participantes (à peu près 24 d'après mes infos), et enfin à ce que des régions entières (Ouest, Alpes) le boudent ou ont leur propre compétition.
Je suis d'accord avec WayneG, il ne faut surtout pas créer une division supplémentaire ! Les problèmes du loisir à 2 vitesses doivent être inclus dans une refonte générale des compétitions seniors dont le nombre de divisions a augmenté, provoquant une dispersion des effectifs et donc une baisse de la densité des équipes, d'où une augmentation des déplacements pourtant guère dans l'air du temps. Dans cette réflexion, il faut intégrer les 7 niveaux actuels : LM, D1, D2, D3, U22, Trophée et Challenge.
La création de la catégorie U22, dont certains demandent la transformation en U20, et du Trophée, ajoutée au fait que 48 équipes instrumentent en LM, D1 et D2, ont asséché la D3. Cette dernière constitue la vraie base de la pyramide et il conviendrait de revenir à ce qui se faisait il y a 15 ans, c'est à dire 8 groupes géographiques. Les meilleures équipes du trophée loisir y auraient leur place tout comme de nombreuses U22 actuelles, la D3 offrant l'avantage de la souplesse.
Pour me résumer, je propose :
- une Elite plus restreinte (12 équipes en LM et 12 en D1);
- une D2 qui soit un vrai CF Amateur avec 32 équipes (8x4 groupes géographiques en 2 "conférences");
- Une D3 organisée en 8 groupes régionaux;
- Un Trophée loisir qui devarit à terme inclure toutes lés équipes loisir de France.
Mais 10 ans après les Etats Généraux de Grenoble, la FFHG a-t-elle la motivation de mener une étude complète et générale ?
WayneG a écritle 29/03/2012 à 11:17  
J'ai du mal à te suivre!!
La D3 reste le premier niveau de compétition mais tu proposes un "championnat loisirs" à 2 divisions!
Mais c'est quoi cette manie de vouloir tout passer par le cadre fédéral?
As tu besoin de payer 700 euros de droits d'inscription pour jouer un match contre ton club voisin? heureusement non!
D'imprimer ta licence entre 17H12 et 11H09 heure d'issy les moulineaux... pour gamer avec tes potes et boire une bière après?
Je ne vous comprend pas bien "maudits francais" (lol)... c'est quoi une histoire d'égo?
Certains veulent se la ramener avec un titre de champion de 5eme division (Trophée), 6eme division (Trophée ligue 2) et 7eme division (challenge100%!) .... et bientot une 8eme divison pour les autres?

C'est pas plus important de trouver des crénaux d'entrainements et de matchs? et de mettre votre argent dans la construction de patinoire et la location d'heures de glace?
diable05 a écritle 29/03/2012 à 09:33  
et pourtant WayneG...tes arguments sont très parlant, mais le constat fait pour le Loisir l'est tout autant...

Pour couper la poire en 2, pourquoi ne pas généraliser un système de championnat loisirs à 2 niveaux comme le fait l'Ile de France (ligue 1 et 2). La D3 restant le premier niveau de "compétition". En PACA il y a le Trophée d'un coté et le challenge 100% Loisirs de l'autre...

En tout cas le débat est ouvert.

A+
WayneG a écritle 29/03/2012 à 08:51  
En complement... oui le hockey loisir va bien et est une véritable source de développement du hockey en France... enfin s'il y avait des patinoires!

En revanche, le Trophée c'est un peu la catastrophe!
28 équipes seulement en lice pour le titre ! (il y en avait pres du double avant)

et une curieuse sur-representation des parisiens

Pour les demi-finales :
5 qualifiés sur 8 en IDF
3 qualifiés sur 8 en Nord/Normandie
2 qualifiés sur 7 à l'est
2 qualifiés sur 5 au sud

WayneG a écritle 29/03/2012 à 07:30  
Hey mon Pete!

Parler du Hockey loisir c'est très bien, mais il ne faut pas tout mélanger!

La D4 n'a pas à "naitre", elle a existé et disparu

La France compte aujourd'hui environ 6000 joueurs adultes repartis à 50/50 entre la competition et le loisir.
donc 3000 joueurs en competition sur 4 divisions... qu'apporterai une 5eme division?

Cette D4 (5eme div), si elle existait de nouveau, devrait se conformer à toutes les règles de championnat:
-2 arbitres de league (aujourd'hui 1 seul et encore pas toujours et beaucoup d'equipes ralent pour son paiement)
-la fin des dérogations sur le nombre reduit autorisé de joueurs en match et la présence obligatoire d'un coach
-la fin des licences "gratuites" pour les etrangers en Trophée (légion dans certaines equipes parisennes!! j'en suis!)
-l'invasion des matchs par des juniors et cireurs de bancs des divisions supérieures...
-la fin du "gentlemen agreement" sur l'absence de charges en Trophée (règle non ecrite, mais respectée)
-la mise en place de règles de montée/descente avec la D3
-l'arrivée dans cette catégorie des équipes "premières" des nouveaux clubs ou des clubs sanctionnés... genre Tours ou Anglet à certaines époques!!!

etc etc... bref pour moi, il n'y a aucune réalité à rajouter un "étage" au championnat de France.
vincentahc a écritle 29/03/2012 à 02:07  
Cet article est très bien. Cela reflète bien la réalité du hockey loisir. Cet catégorie évolue chaque année.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...