trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Hockey Mineur
Espoirs Elite : Grenoble - Reims
 
Nous pensions tre en retard et pour notre plus grand bonheur, le match n'avait pas encore commenc 17h30, la raison : un problme technique avec la porte (automatique) des deux machines. Rflexion personnelle a commence mal, hier soir la glace et les vhicules ne semblaient pas au mieux et aujourd'hui c'est la fameuse porte. Mais l'incident est vite rpar et la glace semble tre parfaite, disons que comme les joueurs, l'organisation a besoin d'un certain temps pour s'adapter... et la table de marque appelle les quipes. :) , c'est Jules Breton #14 des BDL qui entre le premier sur la glace suivit de prs par les arbitres.
 
Grenoble, Hockey Hebdo Guillaume et Vincent le 22/09/2009 12:10
        1 - 4       
(0 - 2 0 - 1 1 - 1)

Deux de chute

A 17h36, les salutations entre les deux équipes sont faites et les mêlées des joueurs entonnent leurs champs sous le regard des 2 entraineurs Elite BDL Mats Lusth et Patrick Rolland et des spectateurs peu nombreux (environ 200) mais déployant des tifos à caractère personnel (notre photo), comme à l'accoutumée, dans lesquels M. Arrossamena et M. Baylacq restèrent en silence, impatients de voir leurs camarades en action.

Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - Espoirs Elite : Grenoble - Reims
Photo : Fabien Baldino

1er Tiers
L'engagement est perdu par les locaux et le jeu se propage dans leur zone défensive. Le jeu s'annonce viril, un timide tir n'inquiète pas le jeune gardien remplaçant de l'équipe première des alpins, et Grenoble parvient à reprendre la direction du jeu emmenant le palet dans la zone adverse. A son tour le gardien rémois, Léo Bertein est sollicité et sort un premier arrêt.
Le jeu suit son cours, la possession du palet passe de l'une à l'autre avec parfois des actions plus soutenues que d'autres comme par exemple un missile qui survole la cage grenobloise sous le regard imperturbable de son gardien, Sébastien Raibon à 01"47' du début du match.
L'équilibre est respecté, le jeu est fluide et tous les joueurs se donnent à fond, c'est ainsi que l'on observera à plusieurs reprises le portier des bleus aller chercher le palet à proximité de sa cage pour le dégager par les bandes en direction de ses coéquipiers. C'est dire si le jeu est écarté...
A 4"27' dans ce premier tiers temps, c'est au tour de Thibaud Frachon de tenter sa chance en armant un tir sur la cage adverse, mais aucun rebond sur le gardien ne sera concédé aux attaquants grenoblois et l'arbitre siffle le gel du palet entre les mains de Bertein.
Le jeu reprend, le palet circule dans les deux sens et (05"27') passe même au-dessus du filet de protection en direction du balcon C où il finira sa course sur un siège vide en attendant le service de nettoyage de la patinoire
Quelques minutes plus tard (08"27'), Elie Raibon décoche un tir rapide qui finira sur le bouclier du portier du Nord-Est en position de papillon devant sa cage.

La première pénalité du match est pour le joueur de Champagne-Ardenne, Antoine Houque 20# pour crosse haute. (10"06') Un boudin bleu de protection du plexis à la limite du banc de l'équipe invitée dévie le palet et l'arbitre siffle pour un réengagement en dehors de la zone défensive rémoise. Le carré rémois tient bon et parvient à tuer la pénalité après deux essais non concluant des cinq isérois.
Les deux équipes sont au complet (10"51'), les assauts se détournent vers la cage de Raibon et cela dure depuis plus de deux minutes. A la 12"13' notre gardien a juste le temps de se rendre compte que le palet est passé entre ses jambes, qui ont considérablement freiné la vitesse de la rondelle, suffisamment en tout cas, pour être intercepté par un défenseur grenoblois, en soutien du gardien qui peut alors geler le palet en se couchant dessus et préserver sa cage inviolée. Mais les Brûleurs ont eu chaud...
Thibaud Frachon est sanctionné à son tour pour crosse haute et les grenoblois se retrouvent en infériorité numérique pour deux minutes (14"47').

Le retour en zone grenobloise s'effectue rapidement, et les visiteurs y resteront environ deux minutes. Deux longues minutes pendant lesquelles les bleus subissent les attaques sans fléchir. C'est seulement à l'annonce de la fin de la pénalité (16"47') que le portier grenoblois cède sur un tir masqué du 91# Kévin Dussaut qui vient trouver la lucarne droite du gardien.
Le score est ouvert et c'est Reims qui mène 1 - 0.
Les Brûleurs ne se laissent pas abattre et repartent à la conquête de la cage adverse mais sur un contre de Reims le 17# se retrouve face au gardien et trouve la lucarne opposée, coté mitaine du gardien, et inscrit le second but du match.
La défense iséroise est dépassée, le gardien semble perdre confiance en elle, et se résout à aller chercher un palet derrière la cage pour le dégager mais la manœuvre n'est pas chose aisée et à quelques secondes de la fin de la première période, les joueurs de Reims manque, ce qui aurait pu être le troisième but, alors que la cage est restée partiellement vide.

Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - Espoirs Elite : Grenoble - Reims
Photo : Fabien Baldino

2ème Tiers

Inversement au début de partie, le jeu reprend dans la zone rémoise mais la sortie ainsi que l'offensive des joueurs en blanc leur permet de tenir un jeu prolongé dans la zone défensive de leurs adversaires.
2"03' , Grenoble a récupéré le palet et file en direction de la cage adverse, un nouveau lancer du 9# ne trouve aucun rebond, Léo Bertein est concentré sur le jeu et ne laisse aucune miette aux attaquants grenoblois.
On notera quand même la naissance d'un regain de volonté des Brûleurs qui maintiennent le jeu pendant une minute et demie en zone offensive jusqu'a ce que l'arbitre siffle puisque la cage rémoise bouge toute seule (au passage, ce sont les cages d'entraînements).

24"15' premier power play pour les locaux, le pressing est bien présent mais butte sur l'étanchéité de la zone du 13# rémois.
La pénalité est tuée sans réelle difficulté et le jeu reprend son cours.
27"24' Sébastien Raibon effectue un arrêt majestueux sans aucun rebond à son tour. La cage grenobloise bouge également. Arrêt de jeu mais les actions continueront à se multiplier contre le portier entre coupées par des contres isérois qui n'apporteront pas de résultat au tableau d'affichage.
Le jeu assez fluide des joueurs de Reims oblige nos locaux à concéder des dégagements interdits qui depuis la nouvelle règle ne laissent que peu de repos aux sportifs. La ligne sur la glace est un mélange dû aux changements partiels des joueurs qui ne trouvent aucune opportunité pour pénétrer en zone offensive.
Pourtant, entre les minutes 32"28 et 33"03, les brûleurs parviennent à s'installer chez leurs adversaires et trouver plusieurs occasion de réduire l'écart, mais rien y fait le gardien de la région Champagne-Ardenne ne leur permet aucune réussite.
Une minute trente s'écoule et Loup Benoît #13 se heurte à son tour aux arrêts du portier.
Certaines actions sont des perles techniques comme ce jeu de passe à deux entre les Brûleurs mais le palet est perdu et toutes chances s'effacent petit à petit au fur et a mesure que le compteur tourne.

Les joueurs se fatiguent, et les dégagements pleuvent. C'est à la suite de l'un d'entre eux que le 9# isérois manquera de toucher un juge de lignes, qui lui fait comprendre qu'il doit faire plus attention, le joueur répond et c'est trop tard, l'arbitre principal l'oreille affûtée l'envoie dix minutes en prison pour méconduite.
A la 38"12' , après une incompréhension entre le gardien grenoblois et son défenseur, la cage se retrouve vide et c'est le 77# Raphaël Roset, qui vient conclure l'ensemble des efforts fournis durant la partie, en inscrivant le troisième but en déviant le palet de la crosse dans les filets alors qu'il est en "ventri-glissade".
La seconde période se termine sur le score de 3 - 0 en faveur de Reims.

Photo hockey Hockey Mineur - Hockey Mineur - Espoirs Elite : Grenoble - Reims
Photo : Fabien Baldino

3ème Tiers

Retour au centre, le jeu part sur les chapeaux de roues lorsqu'un contre grenoblois efface quasiment la défense rémoise et laisse le #2 Michel Valentin seul face au gardien adverse mais, dans sa course, lancé à plein élan, le joueur perd le palet et trouve le réflexe, comme un dernier souffle, de le transmettre à un de ses coéquipiers qui malheureusement l'échappe aussitôt.
Après une obstruction du 4# rémois Damien Splingart, c'est au 17#, Peter Valier, de la même équipe, de le rejoindre sur le banc des pénalités pour charge incorrecte, laissant les bleus à 5 contre 3. Ce qui semble être une opportunité pour l'équipe des Brûleurs d'inscrire leur premier point ne semble pas être si évident, le banc décide de laisser le gardien alors qu'il aurait été envisageable de le sortir afin de profiter d'autant plus de l'occasion provoquée par les rémois. Les pénalités sont donc tuées et le score est inchangé.

Les deux équipes fatiguent et nous assistons à dix minutes de jeu non construit qui ne donne pas satisfactions aux spectateurs venus encourager leurs équipes.
Suite a une obstruction, le 6# Maxime Suzzarini est conduit en prison à huit minutes de la fin du match. Les blancs en profitent pour redoubler d'efforts et le gardien des locaux est littéralement mitraillé de tirs. La défense est inefficace, certains disent inexistante. Un jet de palet heurte le casque du 16# grenoblois qui perd sa visière, et sous l'effet du choc, ses gants et sa crosse. Il est rappelé par l'arbitre à changer immédiatement.
En supériorité numérique (53"19'), le 91# Kévin Dussaut, renchérit sur le score et accule les isérois dans leur imminente défaite. La supériorité de Reims est incontestable.

Grenoble essuie une infériorité numérique. Les deux équipes évoluent à 4 contre 4 pendant une minute quarante cinq et c'est sur un tir de la ligne bleue du 4# Ivan Bohin et dévié par le 2# Valentin Michel (contrairement à ce qu'annonce l'arbitre à la table de marque) que Grenoble lave son honneur en apportant un but à leur compteur.
Suite a un temps mort demandé par les locaux, le gardien sort de la glace pour permettre à Grenoble d'évoluer en supériorité numérique 6 contre 5 pendant une minute puis 6 contre 3 jusqu'à la fin du match suite à deux pénalités sifflées contre les Rémois. Fin de la partie sur le score de 4 à 1.
La conclusion de Guillaume :
Une équipe de Reims que se déplace pour la gagne, qui a nettement pris le dessus sur les Grenoblois et qui méritait de gagner.
Un coup de mou pour l'équipe espoir élite des Brûleurs de Boups qui a été sonnée vers le début du second tiers mais qui n'a pas jeté l'éponge pour autant et a su se créer des occasions dangereuses face au redoutable Léo Bertein
Ce n'est qu'une défaite... pas la guerre et le match retour pourrait être à suivre avec intérêts.

La conclusion de Vincent :
Une copie presque conforme du match de février dernier, je veux bien qu'il ne faut pas être alarmiste mais ce qui est inquiétant c'est que Grenoble va enchainer dimanche prochain son 3ème match a domicile sur 5 de rang avec une forte pression de résultat et c'est pas forcément simple à gérer surtout avec la venue d'un promu.

A suivre....
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
 
Ractions sur l'article
 
jojo a critle 24/09/2009 22:52  
bravo a reims
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte whlen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...