trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Floorball
Hockey sur glace - La candidature de Paris 2024 nous intéresse beaucoup
 
Entretien avec John Liljelund, secrétaire de la fédération internationale de floorball
 
Finlande, Hockey Hebdo Nicolas Kluger le 09/11/2015 à 17:48
Photo hockey La candidature de Paris 2024 nous intéresse beaucoup - Floorball
John Liljelund aux championnats du monde 2014 à Göteborg
Copyright : hs.fi

John Liljelund est l’actuel secrétaire de l’IFF et est également toujours actif en tant que joueur. Il a accepté de répondre à quelques questions de Floorball Hebdo. Il discute du futur du floorball, de son développement et des difficultés à surmonter.
 
Pouvez-vous présenter aux lecteurs francais de Floorball Hedbo ?
Je suis un Finlandais de 50 ans, habitant à Espoo (ville limitrophe à l’Ouest d’Helsinki). J’ai une licence de sciences politiques, je suis marié et j'ai deux enfants, qui jouent tous deux au floorball. J’ai travaillé comme chercheur à l’Académie des Sciences de Finlande, ainsi que comme directeur dans la compagnie de recherche marketing ACNielsen
 
Quel est votre parcours en floorball ?
Je suis passé du hockey au floorball en 1986, mais j’avais déjà pratiqué le floorball à l’école, en 3 contre 3, à la fin des années 70. J’ai joué au niveau d’élite en Finlande et en Suède comme gardien de 1987 à 2004. Maintenant, je joue en catégorie senior M30, M40, M45 et M50.
J’ai également été coach depuis 1991 et j’ai un diplôme d’entraîneur professionnel de l’Institut Finlandais du Sport. J’ai ainsi été entraîneur d’équipes de ligue féminine, masculine, mais également de l’équipe nationale finlandaise (1995-1999) et des U19 (2002-2003). J’ai joué et entraîné durant l’Euro Cup.  Plus tard, en parallèle à mon activité au sein de l’IFF, j’ai entraîné des clubs juniors, notamment l’équipe SSBL, garçons nés en 1996. Enfin, je suis impliqué dans le programme de formation des gardiens « Goaliebase » depuis quelques années..
 
En quoi consiste la fonction de secrétaire de l’IFF et à quoi ressemble votre journée-type ?
Je suis responsable des opérations de l’IFF et de l’administration. Nous sommes actuellement 7 employés et mes responsabilités personnelles sont l’administration du comité central de l’IFF et le comité exécutif, le développement de l’IFF, l’équipement de floorball, le marketing, et la diffusion télévisée du floorball et enfin les relations avec la communauté sportive internationale.  
Comme je voyage beaucoup, il n’y a pas de journée-type. Au bureau, il y a énormément d’emails auxquels il faut répondre et des évènements et des campagnes à planifier. Enfin, des réunions et des présentations.
Lors des grands évènements, la journée démarre avant 8 h et se finit bien après minuit car je dois non seulement diriger les opérations de l’IFF, mais aussi les réunions avec les organisateurs, la télévision, rencontrer les invités et les VIP, les interviews et bien sûr gérer tous les imprévus…
 
Quels sont les objectifs de l’IFF à court/moyen termes et ceux à long terme ?
L’objectif à long terme de l’IFF est que le floorball soit un sport olympique et présent dans le plus d’évènements multisports possible dans le futur. Ainsi, la candidature de Paris nous intéresse beaucoup, car le floorball pourrait être un sport intéressant en 2024.
L’objectif au court terme est de développer le sport à un niveau national, à la fois concernant le jeu et la fédération la dirigeant, afin de répondre aux exigences de l’IOC pour la participation aux JO, comme sport de démonstration, ou bien un jour au programme sportif.
 
Le Floorball n’a pas été sélectionné comme sport de démonstration pour Tokyo 2020. Pourquoi est-ce si dur de convaincre le comité olympique ? Qu’est-ce qui pourrait faire la différence ? Allez-vous refaire une candidature pour les JO de 2024 ?  
Un total de 26 fédérations internationales avait fait acte de candidature pour être sport de démonstration aux programmes de Tokyo, ce n ‘est donc pas une surprise que nous n’ayons pas été sélectionnés. Cependant, cela a servi de répétition pour le futur et nous avons obtenu un très bon retour de la part de la communauté sportive internationale. Le Floorball est un nouveau sport et est encore dans ses balbutiements dans un grand nombre de pays. Nous devons être réalistes sur ce qui peut être réalisé si un sport n’est pas très grand dans le pays en question.
Il est difficile de convaincre le CIO, puisqu’il ne s’agit pas simplement d’inclure un nouveau sport, mais aussi que d’autres sports laissent un peu de place pour un sport qui demande tant d’athlètes.
Comme nous sommes un sport d’été, nous attendons la procédure de candidature du CIO pour les JO 2024. Nous serons candidats pour 2024 comme sport de démonstration et nous avons l’intention de postuler pour les JO de la jeunesse également
 
Actuellement, quelles sont les limites qui bloquent le développement du floorball  ?
Je dirais qu’il y a 3 limites majeures :
1) Le nombre limité de lieux/de salles où pratiquer le sport. Nous devons nous adapter en introduisant un jeu à 3 contre 3 (en complément du 5 contre 5) pour que les nouveaux pays puissent pratiquer le sport  .
2) Les difficultés de visibilité de ce sport à un large public. Nous devons être plus visibles pour diffuser la connaissance de ce sport et également construire une véritable marque sportive.
3) Le fait qu’il existe de nombreux pays où les associations nationales sont mises sous pression par les comités olympiques nationaux ou les confédérations sportives nationales, comme en France, où la fédération de floorball doit rejoindre une autre association.
 
Le Portugal, l’Islande, la Jamaïque, la Thaïlande, la Georgie se mettent au floorball. Où se trouve le futur du floorball d’après vous ?  
Il y actuellement beaucoup d’autres pays également. Cette année, nous somment en discussion avec le Laos, le Cameroun, Hong Kong, la Chine, la Colombie et de nombreux autres pays.  Il y a actuellement 80 pays où le floorball est pratiqué sous une forme ou une autre… L’Afrique, l’Asie, l’Amérique centrale et du Sud seront les continents qui vont connaître la plus forte croissance ces 10 prochaines années.  
 
De l’autre côté, y-a-t-il encore de la place pour le développement au sein du «big 4» ?
Il y a toujours de la place pour le développement du sport dans les pays de l’EFT (Suède, Finlande, République Tchèque et Suisse). En Finlande, la fédération vient d’approuver une stratégie, avec pour objectif que le floorball soit le plus gros sport en Finlande en 2028. Le sport peut se grandir, mais il nécessite différents formats de jeu, notamment pour attire les enfants et des formats également plus récréatifs. Je pense que les autres membres de l’EFT partagent des idées similaires…
 
Est-ce que l’on vous verra l’année prochaine au Amsterdamned (NDLR. tournoi annuel estival de floorball à Amsterdam) ?
Vous ne devez pas oublier que je suis un vieil homme et que, chaque année, cela devient de plus en plus dur de jouer à un bon niveau.
Mais je pense que si notre équipe, FC Hammer, principalement constituée de vieux garçons, a fini 21ème en 2014, puis 4ème en 2015, nous essayerons de gagner une médaille cette année, donc vous devriez me voir sur le terrain…
 
Merci John !
 
Vous pouvez suivre John Liljelund sur twitter @PiLiljelund
 
 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...