trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 
Hockey sur glace - Jeux olympiques
Hockey sur glace - Le hockey à 3 contre 3, par Ludmilla et Nathan
 
Tenté aux JOJ 2020, la formule de hockey sur glace à 3 contre 3 s’avère être intense, rapide et technique… Nous avons posé la question aux premiers concernés. Voici le point de vue de deux médaillés d’or olympique âgés de 16 et 15 ans : Ludmilla Bourcet et Nathan Nicoud, tous deux joueurs.
 
Par téléphone, Cergy & Passy, Hockey Hebdo Stéphane Ducret le 23/02/2020 à 16:00
Photo hockey Le hockey à 3 contre 3, par Ludmilla et Nathan - Jeux olympiques
OIS / Joe Toth
Nathan évoluait avec les Verts
HH : Ludmilla, Nathan, merci beaucoup d'accorder du temps à Hockey Hebdo, est-ce que vous pouvez vous présenter à nos lecteurs ?

LB : Je m’appelle Ludmilla Bourcet, j’ai grandi et évolué à Cergy-Pontoise jusqu’en U15. Cette année, je suis dans le Pôle France Féminin, j’ai eu 16 ans le 15 janvier. Je fais mes études au Lycée Jules-Verne de Cergy, avec toutes les autres joueuses et gardiennes.

NN : Je m’appelle Nathan Nicoud, je viens de St-Gervais et joue pour le HC74, en position de défenseur. Actuellement, je suis en Seconde générale au Lycée Mont-Blanc à Passy et évolue dans le cadre du Label Pôle Espoir.
 
Comment avez-vous vécu ces JOJ ?
LB : Je ne m’attendais pas à y aller, si j’y vais c’est la guerre… Je les ai très bien vécues, c’était formidable et ai pris beaucoup de plaisir.

NN : C’était génial, j’ai vécu une super expérience. Quand j’ai vu mon équipe, j’ai constaté que le niveau était au-dessus dès le premier entraînement.

Qu’est-ce que vous avez appris, sportivement et humainement ?
LB : J’ai appris énormément de choses, l’échange entre les nations était très constructif. C’était un vrai bonheur de vivre ça. J’étais avec des Belges, Tchèques, Coréennes, Norvégiennes, Allemandes, Néo-Zélandaises, Italiennes, Hollandaises et Mexicaines comme joueuses et une Autrichienne et une Suissesse comme gardiennes… On était toutes dans le même bateau et on s’est créé des liens, on s’est rapidement rapprochés, dans la victoire comme dans les défaites.

NN : Travailler avec d’autres nations et cultures était très intéressant. Les échanges étaient constructifs, tout le monde a appris quelque chose. Je jouais avec des nations européennes et asiatiques. Au début, la vie manquait dans le vestiaire et c’est au fur et à mesure du tournoi qu’on a fait connaissance et qu’on est devenus.
 
Photo hockey Le hockey à 3 contre 3, par Ludmilla et Nathan - Jeux olympiques
OIS / Joe Toth
Ludmilla jouait avec les Jaunes
Vous, Nausikaa, Hugo, Mael, Anita, Annie et Yassin étiez appelés pour représenter la France, avez-vous pu tisser des liens avec eux et avec vos équipes ?

LB : Depuis la fin de ces JOJ, on a gardé contact, c’est tout frais. Je pense qu’à l’avenir on saura se retrouver. Jouer contre des compatriotes est un vrai plaisir. Il y a un challenge personnel et collectif.

NN : Oui, avec l’équipe Vert, on a un groupe sur les réseaux sociaux où on reste en contact.
 
Comment avez-vous appris votre sélection ?
LB : On a fait des tests, lors du premier rendez-vous U18 en août, à Chambéry. Un parcours était mis devait être réalisé en un minimum de temps. Une pré-sélection des 2004 de France et 2 joueuses de 2005 était présente, nous devions être une 10-15aine de joueuses et nous étions (3 joueuses + 1 gardienne).

NN : Au dernier rassemblement U16, à Cergy (en août), dans le cadre du plan national de détection FFHG. Nous avions un petit parcours et les deux plus rapides étaient pris d’office. Sur les quarante garçons à faire les tests, nous étions quatre sélectionnés (3 joueurs + 1 gardien) et j’étais le dernier joueur à être pris.

Quelles sont vos prochaines échéances avec vos clubs ?
LB : On va reprendre la saison, avec les U15 Elite, dans la Poule C et le Pôle France participera au Tournoi International Féminin à Cergy, à la fin de la saison. Ce seront nos prochains objectifs.
NN : On va terminer la saison régulière du mieux possible et aller défendre notre titre en U17 Elite. (ndlr : Le HC74 est actuellement  (mi-janvier 2020) 3e/4 de la Poule A, le championnat se termine le 29 février 2020 à Rouen, voir la section Hockey Mineur).
Photo hockey Le hockey à 3 contre 3, par Ludmilla et Nathan - Jeux olympiques
Yves Seira (archives)
L'aspect technique était primordial dans la sélection


Question bonus : Franchement, c’est plaisant de tenir une médaille d’or ?
LB : Oui, on rentre chez soi avec la médaille d’or. C’est incroyable. Tout le travail qui a été fourni paie, c’est un vrai rêve. Je veux revivre ça.
NN : Déjà participer aux JOJ, c’était énorme. Je ne pense pas vivre ça encore une fois dans ma carrière, même si je l’espère.


Ludmilla souhaite remercier ses parents, ses entraîneurs et toutes les personnes qui la soutiennent.

La rédaction remercie le Comité National Olympique et Sportif Français d’avoir permis ces entrevues téléphoniques, ainsi que Ludmilla et Nathan de nous les avoir accordées. Toutes les informations concernant le hockey à 3 contre 3, testés durant les derniers Jeux olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020 sont disponibles ici.
 
 
© 2020 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
 
Réactions sur l'article
 
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...