trueanal.org
 
Accueil   Editorial   Liens   Stages et Tournois   Boutique   Petites annonces   Partenaires   Nos flash infos  fb  twitter   RSS
 
 


Ligue Magnus : Grenoble (Les Brûleurs de Loups)
Hockey sur glace - FFHG : Réaction du Président de Grenoble
 
 
Source : Brûleurs de loups de Grenoble La rédaction/cs
Posté par Hockey Hebdo le 16/04/2021 à 19:51

 
Communiqué du Président des BDL
 
 
 
« La lecture des communiqués de presse de notre Fédération a suscité chez moi de nombreux sentiments tel que la colère, l’incompréhension, la pitié, le pardon puis aujourd’hui l’indifférence.

Vous avez été nombreux à me témoigner votre soutien, et à me faire part de votre indignation quant à la position de la fédération.

Je vous rejoins, la position magnanime, bienveillante et rassembleuse que nous pourrions attendre d’une délégation de service public, s’est convertie dans de vils qualificatifs extrêmement belliqueux, diffamants et surtout mensongers à mon égard tels que : « fanfaron, arrogance mal placée, manque de loyauté, mauvais joueurs, mensonges, injures, absence de sincérité ». Cette position est indigne des responsabilités qui ont été confiées par le ministère des sports à la FFHG.

De mon côté j’ai déjà pardonné dans l’intérêt de notre club et du hockey Français.

La Fédération doit maintenant se mettre enfin au travail au profit d’une ligue professionnelle, comme l’ont fait toutes les fédérations de sports collectifs professionnels en France. Notre club souhaite être l’instigateur de ce besoin de renouveau, je comprends que ce chemin vers une remise en cause soit difficile à accepter, cela excuse à mon avis ces errements de langages et cette agressivité mesquine.

Mais nous pensions que le temps était venu de siffler la fin de la récréation, et de se mettre au travail. Malheureusement, la Fédération a choisi  comme ligne de conduite l’obstination et surtout la défiance de ses pairs. La FFHG décide aujourd’hui de contester la proposition de conciliation proposée par le CNOSF, qui pourtant nous semblait empreinte de sagesse.

Nous regrettons cette position qui annonce une nouvelle joute. Nous sommes prêts pour l’acte deux.

Pour vous les membres de la famille BDL, la première manche nous l’avons déjà gagnée, cette victoire est factuelle, elle est d’avoir fait constater par une haute autorité, le CNOSF, que le bien-fondé de nos frustrations, était rejoint par l’irrégularité du cadre juridique établi par la FFHG pour la saison 2020/2021.

Pour la place qualificative en Champion Hockey League, là encore une manipulation, la fédération a considéré quelques jours avant la fin de saison que cette place devait être attribuée au club de Rouen.

Alors que nous avions souhaité, conformément au règlement, que cette place se gagne sur la glace lors de play-offs adaptés, comme d’ailleurs, la Fédération l’a organisé pour la division 1.

Dans ce contexte nous  avions dû accepter cette position.

Preuve en est, elle ne faisait pas partie de notre requête devant le CNOSF, la discorde autour de ce sujet, est un écran de fumée bien maladroit de la part de la fédération, qui affiche ainsi un trophée qu’elle n’a pas gagné.

Sur le fond, il me semble que nous avions le droit de ne pas être d’accord avec la Fédération et d’interroger un organe de conciliation.

Notre club le rappelle avec humilité et sagesse notre action avait un seul objectif, garantir l’équité sportive, honorer la coupe Magnus et préserver la symétrie des décisions d’une saison à l’autre.

La Fédération a choisi lors d’un acte premier de m’attaquer personnellement et de me traîner dans le caniveau, et dans son acte deux de s’obstiner et de refuser la sagesse de la médiation.

Sur un plan plus personnel, cette situation m’affecte profondément et me touche dans mon intimité, dans ma chair.

Cette attaque personnelle et mensongère est une torture, les gens qui me connaissent savent à quel point je suis attaché, à l’honneur de ce club, au respect des institutions, à l’équité, à l’honnêteté, aux valeurs du travail, à quel point je m’efforce d’être humble, altruiste et de glorifier cette institution que sont les BDL et leurs supporters.

A l’avenir afin de préserver tous ceux qui aiment le hockey, ceux qui aiment les Brûleurs de Loups, je ne souhaite plus communiquer sur cette triste situation extra sportive.

Mon rôle est de préserver cette institution de cet environnement toxique et de partager ma passion, et de vous parler de projet, de formation de jeunes athlètes, de hockey, de sport, partager des émotions …
Merci pour votre écoute et pour l’attention que vous porterez à mes arguments.

Je suis désolé pour ceux que j’ai blessés en engageant cette action.

Je vous attends avec impatience et pugnacité à Pôle Sud. »
 
Jacques Reboh
Président des BDL

 
 
 
 
© 2021 Hockeyhebdo.com - Reproduction totale ou partielle interdite sauf autorisation des auteurs.
 
Retour
.
 
Réactions sur la news
 
StephLions69 a écritle 21/04/2021 à 19:38  
Amat'ok je comprends tout à fait ce que ti dis mais dis toi deux choses, la première même les plus gros budgets de la ligue Magnus sont en fait ridiculement faibles et les clubs à chaque fois au bord de craquer financièrement. Aucun club n'est réellement à l'abri surtout sir le championnat baisse de niveau et que les patinoires se vident et vu le brillant travail de la fédé c'est ce qui nos pend au nez. Ensuite quand tu parles du président de Grenoble, ce que tu dis s'applique aussi à celui de Rouen qui finalement n'a fait que finir premier de 22 maths sur 44 et n'a pas gagné son titre au play-offs. Et donc qui te dit qu'il ne défend pas aussi en sous main les intérêts de Rouen à être en coupe d'Europe et il est alors comme celui de Grenoble dans son rôle. Mais ce qui est critiquable et préjudiciable au final ce sont les décisions systématiquement attaquables de la fédé incapable de gérer le hockey national depuis trop longtemps et incapable de calmer tout ça.
AMAT'OK a écritle 17/04/2021 à 19:10  
je pense tout d'abord à tous ces clubs amateurs qui n'ont pas l'assise, le soutien de gros sponsors, et qui eux galères pour survivre.
a tous les "amateurs" de hockey, qui doivent halluciner de cette situation; et tous ceux qui survivent ou tentent de survivre intermittents, extras, petits exploitants et petits commerces qui sont loin de cette petite guerre d'ego d'un Président qui refuse d'avoir lâché tant de fric pour une équipe qui n'a pas su se hisser au niveau cette saison du challenge et des contraintes de la COVID
Lionel a écritle 17/04/2021 à 18:52  
ça vole au ras des pâquerettes !!! mais qui donc a placé les acteurs de la Fédération là où ils sont ?
quelqu'un peut-il m'expliquer ? ne sont-ils pas élus par les clubs ? ou sont ils arrivés là parce qu'ils ont vu de la lumière et se sont installés !!!
J'ai bien peur que le hockey français dans son ensemble pâtisse de toutes les affaires qui reviennent régulièrement et de l'essence qui est mise sur le feu par les uns ou par les autres en fonction peut-être d'intérêts.
En cette "belle "année de covid le sport pro ou amateur souffre et les supporters du hockey aussi.
StephLions69 a écritle 17/04/2021 à 12:07  
Bonjour à tous.
Je salue ce communiqué du président des BDL qui va à mon avis dans le bon sens, celui de l'apaisement, celui qui montre le chemin que la fédération aurait du prendre de par son rôle mais qu'elle a refusé, préférant nous montre encore une fois toute son arrogance à croire qu'elle a toujours raison.
Je salue aussi ton commentaire "potins sur glace" plein de sagesse et que je partage totalement !
"le bateau du hockey français" n'évitera l'iceberg et le chavirage que si les timoniers actuels, que je juge personnellement incompétents au regard de leurs actes passés, quittent définitivement ce navire ! Que l'actuel président de la FFHG mais aussi tout le staff qu'il a mis en place s'en aille dans les différentes instances est notre seul planche de salut pour espérer commencer à reconstruire tout ce que ces gens auront à mon avis abîmés si ce n'est détruit (des clubs, l'entente entre clubs, l'entente entre supporters, l'image du hockey, sa médiatisation, sa formation, l'équipe de France...)
potins sur glace a écritle 16/04/2021 à 22:44  
L'indifférence certainement, pardonner ça va être difficile quand on est meurtri , cette fédération est un caillou dans une chaussure et on claudique depuis des années , c'est préjudiciable que la majorité ne l'ait pas compris!
elle crée la division en permanence, l'arrogance est son cheval de bataille , l'unité n'existe pas, les tensions entre les clubs sont omniprésentes car la règlementation et la loi sont appliquées selon son bon vouloir , ce qui créé la confusion.
Comment envisager l'avenir dans ce climat sclérosé? Les tensions vont rester vive après cet écart de conduite car cette fédération non magnanime règne dans la division et l'autorité.
Comment peut-elle être légitime après les sarcasmes que l'on a vu dans son communiqué acrimonieux?

Le hockey français aura de l'avenir quand les timoniers incompétents auront quitter le navire, et uniquement à ce moment là.
 
Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

     

...Bitte wählen Sie Ihre Sprache... Choose your language in just one click... Choisissez votre langue, clic plus haut...